Poulies

Poulies

les poulies

Pour l’alpiniste, les poulies doivent être légères et simples d’utilisation. Elles sont surtout utilisées pour faire des mouflages, notamment lorsqu’il s’agit de sortir une personne d’une crevasse.  Pour faciliter ce type d’intervention, on peut utiliser une « poulie simple » et une « poulie-bloqueur »

Poulie simple

Poulie-bloqueur

Si l’on ne dispose pas de ce type de matériel il est possible d’utiliser un mousqueton à la place de la poulie simple, et un mousqueton couplé avec un nœud autobloquant (style Prussik ou Machard français) à la place d’une poulie-bloqueur.

Le mouflage est une technique de sauvetage relativement complexe. Pour être efficace et éviter des manipulations hasardeuses source de danger pour tous les membres de la cordée, il est nécessaire de suivre un cours de formation.

Ci-dessous un exemple de mouflage

Quel que soit le matériel utilisé il est essentiel de savoir s’en servir correctement.

Hormis le matériel de base, il existe une quantité importante de matériel technique de toute sorte, plus ou moins utile. Ne pas s’encombrer. La plupart des courses peuvent se faire avec un minimum de matériel. Lorsque le temps viendra de faire des courses de haut niveau, le matériel aura évolué et, de toute façon, expérience acquise, le matériel nécessaire deviendra une évidence.

Descendeurs

Descendeurs

Les descendeurs permettent de freiner la descente le long d’une corde,
et de ce fait ils sont souvent utilisés en rappel.

Il en existe plusieurs modèles, dont :

Le descendeur en 8

qui a la facheuse caractéristique de vriller les cordes.

ou le Reverso de Petzl

qui a l’avantage de ne pas vriller les cordes.

Il en existe bien d’autres….

Savoir utiliser le demi-cabestan sur mousqueton de sécurité peut s’avérer utile au cas ou un descendeur ne serait pas disponible.

Quel que soit le matériel utilisé il est essentiel de savoir s’en servir correctement

Hormis le matériel de base, il existe une quantité importante de matériel technique de toute sorte, plus ou moins utile. Ne pas s’encombrer. La plupart des courses peuvent se faire avec un minimum de matériel. Lorsque le temps viendra de faire des courses de haut niveau, le matériel aura évolué et, de toute façon, expérience acquise, le matériel nécessaire deviendra une évidence.

Crampons

Crampons

Les crampons à « fixation rapide »(ceux qui possèdent un étrier avant dans lequel vient se loger le bout de la chaussure et un levier arrière qui les fixe à la chaussure par tension) ne sont plus utilisés car très peu fiables.

Les crampons modernes combinent la commodité des crampons à « fixation rapide » avec la sécurité des anciens crampons à lanières. Les crampons 12 pointes, dont 2 pointes avant horizontales, sont les plus polyvalents. Il est indispensable de munir les crampons d’une semelle « anti-bottage ».

Il existe différent types de crampons. Pour bien choisir en fonction de sa pratique Hardloop a publié un article sur ce sujet.

Quel crampons pour quel activité ? Voir la vidéo

 

 

 

Pour vous aider à choisir parmi les crampons destinés à l’alpinisme voici 4 crampons polyvalents au ban d’essai.

Broches à glace

Broches à glace

Les broches à glace (ou vis à glace) se présentent sous la forme de tubes munis d’un pas de vis très large.

Une fois installées, ce sont elles qui tiennent le mieux dans tout type de glace.

Lorsqu’il fait très froid, il faut, une fois qu’elles sont retirées, les réchauffer pour faire sortir la carotte de glace qui reste collée à l’intérieur. Autrement il est impossible de la replacer.

Lors de l’achat, assurez-vous que l’intérieur est parfaitement poli.

Une broche à glace tubulaire bien mise, dans une glace saine,  peut soutenir un poids de plus de 1000 kg. Plus elles sont longues mieux elles tiennent.

Mais ce qui fait la résistance de la broche à glace c’est avant tout la qualité de la glace.

Porter les broches de façon à ce qu’elles ne provoquent pas de blessures en cas de chute. Il est conseillé de les fixer soit aux attaches latérales soit à la base de la bretelle du sac à dos. On peut aussi les porter au baudrier, sur le côté ou légèrement en arrière. Mais surtout pas sur les anneaux de buste. Il est recommandé d’équiper la pointe des broches d’une protection.

Pitons et coinceurs

Pitons et coinceurs

les pitons

Les pitons traditionnels sont de moins en moins utilisés au profit des pitons à expansion et des coinceurs.

Crédit : Black Diamond Equipment

Piton à expansion avec sa plaquette.

Ce type de pitons est utilisé dans les écoles d’escalade et les voies très parcourues en falaise. Ils restent à demeure et offrent une très bonne protection. On les trouve rarement dans les voies classiques en haute montagne.

Photo : Amazon

Les coinceurs

Il existe de nombreux modèles de coinceurs déclinés selon différentes tailles. Convenablement placés dans les fissures ils offrent une très bonne protection. En général, ils sont faciles à récupérer.

Il existe différent types de coinceurs.

Les bicoins (ou coinceurs à câble). Leur taille est relativement réduite. Pour éviter que les mouvements de la corde ne les fassent sortir de la fissure (le câble étant relativement rigide), il est recommandé d’y adjoindre une dégaine.

Les coinceurs hexagonaux. De taille plus importante, ils sont percés de trous dans lesquels on passe une sangle ou une cordelette. Il existe aussi des hexagonaux à câble.

Les coinceurs à cames appelés aussi coinceurs mécaniques ou « friends ». Ce sont effectivement des « amis » très efficaces. On en trouve de toutes les tailles. Leur prix cependant en limite la diffusion.

Il existe à la vente des crochets rigides qui facilitent la récupération des coinceurs; pour débrayer la came d’un coinceur mécanique ou pour déboucher une broche à glace.

Crochet pour lunule

Pour faciliter la réalisation d’une lunule dans la glace, le crochet est fixé au bout d’un câble semi-rigide.

Crochet pour lunule

Il existe également des crochets à lunule rigides.

 

Crochet pour lunule

Astuce

Combiner un anneau de corde et un coinceur.

Prendre un gros coinceur multicoins type Simond et y passer un brin de corde de 150 cm environ qui sera noué en anneau.

Utilisable en tant que coinceur et en tant qu’anneau de corde.

 

Mousquetons

Mousquetons

mousquetons & dégaines

Un mousqueton est un anneau métallique possédant un système d’ouverture facile.
On peut y glisser une corde, un anneau ou s’en servir comme point d’attache.

Mousquetons

Utiliser toujours un mousqueton de sécurité pour l’assurage avec le demi-cabestan (ou demi-noeud d’amarre ou demi-batelier) et dans ce cas il aura la forme d’une « poire »; ainsi que pour fixer le descendeur au baudrier, pour installer un relais principal ou pour installer une corde fixe, et dans ces derniers cas il aura une forme plus allongée.

Pour marquer un mousqueton évitez d’utiliser un poinçon ou la scie à métaux, qui en diminuent la résistance. Contrôler les mousquetons régulièrement. Surtout le mécanisme de fermeture du doigt.

Crédit : Petzl

Dégaine

Deux mousquetons reliés par une sangle constituent une dégaine. Le mousqueton qui a le doigt droit se place sur le point fixe et le mousqueton dont le doigt est coudé sur la corde. Changer la sangle, voir toute la dégaine après une chute. Ne jamais utiliser une dégaine dont on ne connaît pas la provenance.

Crédit : Petzl

 

Cependant, l’ampleur de la gamme de mousquetons désormais disponible a de quoi laisser perplexe. Quelques infos  pour vous aider dans votre choix.