Objectif Montagne

Initiation à l'alpinisme et conseils pour pratiquer la montagne en toute sécurité

Cordes, cordelettes, sangles et anneaux

Posté par on Mar 9, 2013

Cordes

Les cordes utilisées en escalade sont du type dynamique, c’est-à-dire que leur élasticité absorbe une grande partie de l’énergie cinétique et limite ainsi les forces d’impact sur les points d’ancrages et sur le corps.

Il existe trois types de corde: les cordes à simple, les cordes à double et les cordes jumelées. Ces dernières, cependant, n’ont pas la faveur des grimpeurs.

Ci-dessous une vidéo explicative.

Une corde à simple de 40 mètres permet de faire la plupart des courses classiques. Une corde plus longue (50 m) permet parfois d’éviter un relais précaire mais alors les frottements sur le rocher et dans les mousquetons deviennent excessifs et le poids prohibitif. Les cordes dites « à simple » ont un diamètre compris entre 9 et 11 mm.

Pour des escalades plus techniques, ou lorsque l’on prévoit de faire de longs rappels, on choisira une corde à double.

Il est utile de marquer le milieu de la corde ainsi que les deux points situés à 5 mètres des extrémités (pour pouvoir avertir le premier de cordée qu’il arrive en bout de corde). Pour ce faire utilisez de l’encre (qui n’attaque pas les fibres synthétiques), jamais du ruban adhésif.

Résistance

La corde est faite de fibres synthétiques. Elle est composée d’une âme et d’une gaine de protection tressée. Lors de son utilisation, de son entretien et de son stockage il faut se souvenir que les fibres synthétiques sont très résistantes à la traction et à l’humidité, en revanche elles sont très peu résistantes à la chaleur, au cisaillement, au rayonnement solaire et à de nombreux agents chimiques.

Entretien

Laver la corde à l’eau claire si elle est imprégnée de terre ou de sable. La sécher à température ambiante. Ne pas l’entreposer au soleil ou dans un endroit ou elle risque d’être en contact avec des produits chimiques (essence, acide d’accumulateurs etc..).

En course, protéger la corde des arêtes vives et éviter les frottements entre deux parties de corde ou entre corde et cordelette ou sangle (il est possible de couper une corde en quelques secondes en la frottant énergiquement avec une cordelette).

Remplacement

On doit impérativement changer une corde après une chute sérieuse, à la moindre lésion de l’âme ou après 3 à 5 années. Si la corde est utilisée souvent, on la changera plus rapidement. Pour avoir une idée approximative de la longévité d’une corde on peut appliquer la formule suivante: Nombre de chutes normalisées UIAA x 10 = nombre de jours de varappe (8 chutes UIAA x 10 = 80 jours de varappe).

Pour un usage polyvalent, on peut préconiser l’achat d’une corde à simple de 50 mètres et d’un diamètre entre 9 et 10 mm.

Enfin, lors de l’achat de votre corde exigez le label UIAA – CE qui est une garantie de qualité, lisez bien le dépliant qui l’accompagne et,.. ne la prêtez jamais.

Remarque

Les cordes utilisées en montagne tendent à être de plus en plus fines et à présenter une surface résistante à l’eau. La capacité de ces cordes – surtout si elles sont neuves – à freiner une chute est moindre que celle des cordes plus grosses et non traitées.

Je possède une corde à simple de 40m en 9.8mm pour la haute montagne, une corde à double de 50m pour l’escalade en falaise, et une corde à simple de 30m en 8mm « au cas où » (quand il n’y a pas de risque de chute, ou en cas de rappel)

Cordelettes

Elle permettent de confectionner des anneaux de rappel, des nœuds auto-bloquants (Prussik, Machard etc…) et de relier entre eux deux points d’assurage.
Elle sont indispensables lorsque l’on doit remonter le long d’une corde, sortir d’une crevasse sans l’aide de la corde de caravane et lors des sauvetages. Toujours avoir deux ou trois cordelettes de réserve dont une de 5 mètres en 6 ou 7 mm de diamètre.

Sangles

Il y a des sangles tubulaires et des sangles plates. Les sangles tubulaires sont plus souples mais moins résistantes que les sangles plates. Elles servent à confectionner des anneaux d’assurage.
Leur tenue est meilleure sur les becquets rocheux, surtout si ceux-ci sont arrondis, que celle des cordelettes qui auraient tendance à rouler.
Les sangles tubulaires sont particulièrement fragiles à l’échauffement et au cisaillement; n’utilisez jamais une sangle comme anneau de rappel, à moins qu’elle soit en parfait état et que vous l’ayez posé vous même, et même dans ce cas il est bon de la doubler avec une cordelette.

Anneaux

Une grande attention doit être apportée à la préparation des anneaux. Généralement la taille de l’anneau sera fonction de la largeur de la sangle et du diamètre de la cordelette.

La cordelette de 5 ou 6 mm et la sangle mince (15 mm) seront utilisées pour confectionner des anneaux de 60 à 80 cm (longueur de l’anneau déployé);
la cordelette de 7 ou 8 mm sera utilisée pour des anneaux de 100 à 130 cm;
la corde de 9 à 10 mm et la sangle large (25 mm) seront utilisées pour des anneaux de 150 à 180 cm. Le nœud bouclant la corde ou la cordelette sera un double nœud de pêcheur, celui bouclant la sangle sera un nœud de sangle. Chaque extrémité doit dépasser du nœud d’au moins dix fois le diamètre de la corde; pour les sangles au moins 10 cm. Cependant, le mieux et de se munir de sangles cousues.

Il est conseillé de vérifier régulièrement le blocage du nœud.

Ne pas hésiter à changer les anneaux fatigués.

> Les noeuds

7 Comments

  1. It’s really a cool and useful piece of info.
    I’m glad that you shared this helpful information with
    us. Please stay us informed like this. Thank you for sharing.

  2. I’m really enjoying the design and layout
    of your website. It’s a very easy on the eyes which makes it much more enjoyable for me to come here
    and visit more often. Did you hire out a developer to create your theme?
    Excellent work!

  3. Hi there it’s me, I am also visiting this web page daily, this web site
    is in fact good and the visitors are truly sharing nice thoughts.

  4. I couldn’t resist commenting. Well written!

  5. It’s a pity you don’t have a donate button! I’d without a doubt donate to
    this fantastic blog! I guess for now i’ll settle for bookmarking and adding your RSS feed to my Google account.
    I look forward to fresh updates and will share this site with
    my Facebook group. Talk soon!

    • Many thanks for sharing my site with your Facebook group.

  6. Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet

Envoyé un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *