Quand assurer ? / When to belay?
l

écrit par Wladimir T.

chef de course et instructeur au Club Alpin Suisse

Le 5 avril 2013

Quand doit-on assurer ?

La corde est là pour enrayer une chute et non pour multiplier le nombre des victimes !

Pour décider si oui ou non il est nécessaire d’assurer, le grimpeur doit mobiliser ses cellules grises et faire, en toute lucidité, le rapport entre:

  • la difficulté du passage à gravir, d’une part et…
  • d’autre part, sa technique, sa vigueur physique et son moral.

De ce rapport découle la décision.

Cependant, au cours de l’escalade, des incidents peuvent se produire et provoquer une chute. C’est pourquoi celui qui assure doit, avant que le compagnon ne commence à grimper, faire un effort d’imagination consistant à prévoir les conséquences d’une chute éventuelle pour s’assurer que les moyens mis en oeuvre pour l’enrayer sont adéquats.

Pour ce faire, il doit être capable de:

  • Prévoir l’importance et la direction de la chute selon l’emplacement du grimpeur, l’inclinaison de la paroi, le cheminement, les points d’assurages intermédiaires, etc.
  • S’assurer de la possibilité de stopper la chute selon les caractéristiques du relais.

Si, par exemple, lors d’une chute la force de traction sur le relais va s’exercer vers le haut, une sangle passée autour d’une pointe de rocher ne sera d’aucune utilité. De même, un piolet enfoncé verticalement dans la neige ne sera pas en mesure de fournir un encrage suffisant pour retenir un choc suite à une glissade.

L’assurage est à la fois une prise de conscience, une responsabilité, une technique délicate et une préparation.
Il ne faut compter ni sur la chance, ni sur l’improvisation.

When should you belay ?

The rope is there to stop a fall, not to multiply the number of victims!

To decide whether or not it is necessary to belay, the climber must mobilise his grey cells and make a clear-headed assessment of the relationship between:

♦ the difficulty of the passage to be climbed and…
♦ their technique, physical strength and morale.

The decision is based on this balance.

However, in the course of a climb, incidents can occur which can lead to a fall. This is why the belayer must, before the companion starts climbing, make an imaginative effort to foresee the consequences of a possible fall to ensure that the means used to stop it are adequate.

To do this, it must be able to :

♦ Predict the size and direction of the fall depending on the climber’s position, the slope of the wall, the route, intermediate belay points, etc.
♦ Make sure you can stop the fall depending on the characteristics of the belay.

If, for example, during a fall the pull on the belay is going to be upwards, a strap passed around the point of a rock will be of no use. Similarly, an ice axe stuck vertically in the snow will not be able to provide sufficient anchorage to hold back the impact of a slide.

Belaying is all about awareness, responsibility, delicate technique and preparation.
You can’t rely on luck or improvisation.

Vues : 7

1 Commentaire

  1. Строительная чешуя

    I’m impressed, I must say. Rarely do I encounter a blog that’s both educative and engaging, and let me tell you, you have hit the nail on the head. The issue is something which not enough people are speaking intelligently about. I’m very happy that I found this in my search for something relating to this.

bonnes courses !