Objectif Montagne

Initiation à l'alpinisme et conseils pour pratiquer la montagne en toute sécurité

Les incidents

Posté par on Mar 29, 2013

Perte de matériel S’il s’agit de matériel indispensable (crampons, piolet…) faire demi-tour si cela est encore possible. Attention en installant le rappel ! La corde ne doit jamais être tenue par une seule personne, un faux mouvement et l’on se retrouve sans corde. Le mieux est d’assurer la corde pendant les manœuvres. Si on perd le descendeur il est toujours possible de descendre, soit en utilisant le demi-cabestan sur mousqueton de sécurité, soit « à l’ancienne » (passez la corde en S autour du corps). Coincement de corde En premier lieu il faut faire en sorte que la corde ne se coince pas (ne jamais laisser de nœuds sur la corde, éviter qu’elle ne s’enfile dans une fissure etc…). Si elle est coincée, ne pas aggraver la situation en tirant dessus inconsidérément. Ne jamais remonter sur une corde coincée. Il faut escalader la paroi. Chutes de pierres Observer leur trajectoire et essayer de les éviter. Le sac peut servir de bouclier. Chute d’un grimpeur Ne pas céder à la panique. Prendre les dispositions nécessaires pour ne pas tomber soi-même. Si possible mettre le blessé à l’abri des dangers objectifs, l’installer confortablement, le protéger du froid et lui donner du chaud à boire. Organiser les secours. Mauvais temps Ne pas faire automatiquement demi-tour; il arrive souvent que le salut soit vers le haut. C’est la connaissance du massif, le sens de la montagne, et surtout une bonne préparation qui permettent de décider. > Sommet et...

Lire la suite

Que faire en cas d’accident

Posté par on Fév 24, 2013

On applique les principes généraux du secourisme dispensés par l’ Alliance suisse des samaritains et on organise l’évacuation du blessé. Premières mesures Ou premiers PAS: Protéger, Alerter, Secourir. Prendre soi-même toutes les précautions nécessaires pour éviter un second accidenté. Mettre le blessé à l’abri d’un nouvel accident. Le manipuler avec précaution car il peut être touché à la colonne vertébrale. Arrêter l’hémorragie si besoin est. Le couvrir, car il est en état de choc. Le rassurer, car sa survie dépendra beaucoup du moral qu’il conservera. Organisation des secours Si l’on dispose de matériels de communication opérationnels (radio, téléphone…) les secours seront demandés par voie hertziènes, sinon il faudra aller les chercher… ou les attendre. Appeler les secours Aller chercher les secours Attendre les secours Les informations à communiquer Appeler les secours Le téléphone portable est très pratique pour appeler les secours. Le problème est que la couverture en zones montagneuses est loin d’être parfaite. En de nombreux endroits le téléphone ne captera pas de signal. Il y a également des différences de couverture selon les opérateurs. En Suisse, hors Valais Les secours en montagne sont effectués par la REGA dont le numéro d’alarme est le 1414. En Valais C’est l’OCVS qui organise les secours. Le numéro d’appel d’urgence sanitaire est le 144. Les possesseurs de la carte de sauvetage Air-Glaciers peuvent demander les secours en composant le 1415. En France Le 15 pour une urgence médicale (SAMU), le 17 (Brigade de Gendarmerie locale), le 04 50 53 16 89 (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Chamonix). En Europe Le numéro d’alarme général est le 112. C’est le numéro qui aura le plus de chance de « passer ». En montagne, beaucoup de zones ne sont pas couvertes et certaines ne sont couvertes que par un opérateur. Or le 112 passera même si le relais déclenché n’est pas celui de votre opérateur. Deuxième avantage : dans la panique ou si vous passez l’alerte avec un téléphone qui n’est pas le vôtre, vous pouvez taper 112 à la place du code pin et vous serez mis en relation avec le CTA (Centre de Traitement de l’Alerte). Le 112 peut être utilisé aussi en Suisse (l’appel est alors dévié sur la centrale régionale de la police: 117). SOS C’est l’interprétation en code Morse du signal de détresse et de demande d’assistance immédiate. Ce signal est constitué de trois points, trois traits et trois...

Lire la suite